Le réseau au service de la transformation numérique

L’émergence des nouvelles technologies – objets connectés, cloud, robotique… – transforme la manière de travailler au quotidien, de gérer son entreprise et de servir ses clients. Les entreprises et notamment les PME et ETI françaises ont bien compris que la transformation numérique est essentielle pour accroître leur compétitivité. Pour preuve : 85% des entreprises ont amorcé leur transition numérique selon le premier baromètre « Croissance & Digital »de l’ACSE. Mais pour que la transformation numérique de l’entreprise soit réussie, il est primordial de ne pas oublier l’infrastructure réseau de l’entreprise. Si elle est défaillante et n’arrive plus à suivre, cette transformation sera interrompue.  Le réseau doit être un atout pour gagner en performance, en mobilité et en protection de l’activité.

Gagner en performance 

La course au haut débit est bien comprise quand il s’agit de connexion téléphonique mobile – tout le monde veut de la 4G – et également lorsqu’il s’agit de la connexion Internet avec le développement de la fibre optique notamment. C’est pareil pour le réseau interne de l’entreprise. Le Gigabit sur le poste de travail est obligatoire aujourd’hui. Le Wi-Fi doit être à la norme 11ac Wave 1 au minimum. Ne pas considérer de renforcer son cœur de réseau aujourd’hui reviendrait à créer un goulot d’étranglement pour les données et ralentir l’activité de l’entreprise.

Gagner en mobilité

Avec la transformation numérique de nouvelles formes de pratiques de travail émergent également. La période, où pour avoir accès aux informations de l’entreprise, il fallait être derrière son ordinateur à son bureau connecté en filaire au réseau de l’entreprise est bientôt révolue. Place au télétravail, aux espaces de coworking… c’est l’autonomie et la possibilité de se connecter à tout moment qui prime. On veut s’organiser selon ses besoins de la journée. Le Wi-Fi est un besoin de base dans l’entreprise. Il se doit d’être performant et sécurisé pour participer à l’amélioration de la productivité. Sans compter un équipement 4G obligatoire pour les personnels itinérants.

Gagner en protection de l’activité

Bien souvent quand on pense à protéger le système informatique de l’entreprise, on pense surtout à mettre un pare-feu pour se protéger des attaques extérieures et d’antivirus pour combattre tout type de logiciel malveillant. On n’oublie que le réseau interne fournit un certain nombre de solutions pour apporter des niveaux de sécurité supplémentaires pour mieux protéger les données, les dispositifs et les personnes dans l’entreprise.  Avec un réseau interne sécurisé, les attaques peuvent être détectées et neutralisées avant de pouvoir proliférer. Une étude réalisée par le cabinet de conseil NTT Com Security, filiale de la compagnie japonaise NTT, auprès d’un millier d’entreprises à travers le monde (dont plus d’une centaine en France) avait estimé le coût d’une cyberattaque à  près de 773 000 euros… de quoi y réfléchir à deux fois.

Tout projet de transformation numérique ne doit donc pas seulement se concentrer sur les nouveaux outils mis en place, la nouvelle stratégie digitale de l’entreprise mais doit également inclure un audit et une mise à jour de son infrastructure réseau, sous peine de ne pas apporter le retour sur investissement attendu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :