L’infrastructure informatique au service de l’école numérique

Au cours de ces dernières années, les technologies n’ont cessé d’évoluer et nos enfants ont su prendre le train en route et sont de plus en plus compétents dans le domaine. À tel point que les technologies de l’information et de la communication (TIC) ne sont plus une science à enseigner, mais un outil permettantd’enseigner d’autres matières.

Avec l’utilisation à grande échelle des ordinateurs, tablettes, appareils mobiles et autres smartphones au sein des établissements scolaires, les écoles primaires et secondaires sont confrontées à de nouveaux défis. Elles doivent apprendre à les surmonter afin de tirer profit de ces nouvelles méthodes d’apprentissage qui ont conquis le monde.

Le Ministère de l’Education Nationale a bien compris cet enjeu avec le lancement en mai 2015 du plan numérique pour l’éducation ayant pour but de permettre au personnel enseignant et aux élèves de bénéficier des opportunités offertes par le numérique au niveau des collèges et lycées. Sa mise en œuvre repose sur 4 piliers :

  • la formation des enseignants,
  • les nouveaux programmes qui introduisent le numérique,
  • les ressources pédagogiques
  • l’équipement.

L’’Espace de Travail Numérique” (ENT) notamment permet le lien entre les différents acteurs de la communauté éducative : les enseignants, les élèves, les parents et l’administration. Favoriser l’accès à l’ENT à tous permet d’améliorer les échanges et offre un prolongement de l’établissement 7 jours sur 7.

Chaque établissement scolaire est unique. Toutefois, un certain nombre de facteurs fondamentaux doivent être pris en considération avant de prendre des décisions importantes : réseau sans fil plus rapide et point d’accès au sein d’un réseau sans fil géré (RSFG), avènement de l’approche 1:1 (un ordinateur par élève), décisions relatives aux politiques stratégiques, intégration des  stratégies de réseau avec les appareils existants au sein des plans de gestion des appareils mobiles (MDM pour l’anglais « Mobile Device Management »).

Avant toute chose, il vous faudra déterminer si le réseau de l’établissement peut supporter l’arrivée soudaine de ces appareils et identifier les mises à niveau, améliorations et restructurations complètes nécessaires à la pérennisation des systèmes installés ou envisagés.

Deux aspects essentiels doivent être pris en compte lors du processus décisionnel en matière de technologie informatique : la mise en œuvre et la gestion des réseaux visant à améliorer l’environnement pédagogique et à le rendre plus  efficace, aussi bien pour l’enseignant que pour l’apprenant, et à rendre le système informatique plus flexible et plus simple à entretenir.

Il est primordiale aussi pour les établissements de différentier le réseau pédagogique et le réseau administratif pour que l’un et l’autre puissent bénéficier des meilleures performances tout en protégeant les données critiques de l’établissement par le biais notamment de la mise en œuvre de réseau virtuel (VLAN) sur un même réseau physique.

Il convient donc d’adopter une approche sur le long terme, en s’appuyant sur des bases initiales et des blocs fondateurs, afin d’adopter un système pédagogique flexible et durable.

Pour en savoir plus, télécharger notre White Paper.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :