Comment choisir ses équipements PoE ?

Pour réussir son installation réseau PoE, il ne suffit pas de prendre n’importe quel switch PoE d’une part et de simplement connecter ses équipements PoE sur les ports pour que cela fonctionne correctement. En effet, il existe plusieurs standards PoE et les équipements qu’on peut connecter n’ont pas tous les mêmes besoins en termes de puissance électrique.

Dans une liaison PoE, on retrouve 2 types d’équipements :

  • le Power Source Equipment (PSE) qui est l’équipement qui va fournir la source d’alimentation. Il s’agit bien souvent d’un switch PoE.
  • le Powered Device (PD) qui est l’équipement qui devra être alimenté par le PSE.

schema poe

Le PSE comme les PDs requièrent tous les deux une attention particulière pour faire les bons choix de produits et s’assurer que la solution sera fonctionnelle.

La première étape consiste à inventorier  les appareils que vous allez alimenter via le PoE. En effet, outre le nombre de ports dont vous allez avoir besoin, vous allez devoir faire attention à la consommation électrique de chaque appareil car la consommation varie selon la nature du périphérique client. Chaque équipement PoE qu’il s’agisse d’une caméra IP, d’un téléphone IP ou de tout autre appareil alimentable en PoE appartient à une classe PoE qui définit le besoin en consommation électrique. 9 classes existent, chacune correspond à l’alimentation fournie par le PSE pour garantir au PD l’alimentation dont il a besoin. Les classes 0 et 3 semblent identiques car tous deux fournissent la même électricité à la différence que la classe 0 est attribuée par défaut à n’importe quel périphérique dont la classe n’est pas reconnue par le PSE.

classe poe

Du côté du PSE, on va s’intéresser au standard PoE supporté car chacun d’eux va pouvoir supporter des classes différentes d’équipements à connecter. Le PoE (IEEE 802.3af) supporte les appareils de la classe 0 à 3 et le PoE+ supporte des équipements de 0 à 4.

standard et classe Poe

Les téléphones IP standards consomment autour de 4 à 7 watts et sont communément de classe 1 ou 2 et nécessitent d’être connectés à des switches PoE 802.3af. Les téléphones IP plus sophistiqués (avec un écran couleur, des fonctions de visioconférence…) peuvent avoir besoin de plus d’énergie.

Le standard PoE suffit généralement aux points d’accès Wi-Fi standards mais les points d’accès bi-bande plus puissants ou bien les points d’accès extérieurs peuvent nécessiter la puissance supplémentaire du PoE+.

Idem pour les caméras de surveillance. Il en existe plusieurs types : depuis la caméra cube la plus basique à la caméra dôme extérieure PTZ avec chauffage intégré qui va assurément avoir besoin de plus de puissance électrique.

Dès lors, il est indispensable de vérifier les spécifications PoE de chaque équipement à connecter pour déterminer si vous avez besoin d’un switch PoE ou PoE+. Les switches PoE+ étant plus chers, il est également possible d’opter pour des switches combinant des ports PoE et d’autres PoE+ si on n’a pas besoin que tous les switches soient PoE+.

IL faut également vérifier ce qu’on appelle le budget PoE du switch. C’est-à-dire la puissance électrique maximale que le switch va pouvoir fournir et la comparer à la somme du nombre de watts nécessaires pour alimenter tous les équipements que l’on va connecter sur le switch. Il faut que le budget PoE du switch soit égal ou supérieur à cette somme.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :