Qu’est-ce qu’un switch industriel ?

Avant d’être industriel, le switch industriel est avant tout un switch Ethernet, Ethernet étant la norme standard qui permet aux équipements informatiques d’une même organisation de se connecter entre eux.  Utilisés depuis plusieurs décennies pour tout d’abord interconnecter les ordinateurs et transmettre les données, les switches Ethernet ont vu leurs utilisations se diversifier pour également transmettre la voix avec la téléphonie sur IP, le Wi-Fi avec les points d’accès ou bien les images avec notamment les systèmes de vidéosurveillance IP et prendre le pas sur les modes de transmissions analogiques. Avec l’arrivée de l’Internet des Objets, le recours à l’Ethernet va s’accélérer notamment dans le cadre de déploiement de solutions de smart city, de systèmes de transport intelligents ou d’industrie 4.0 notamment.

application switch industriel

Et c’est là qu’interviennent les switches industriels car si un switch Ethernet Standard pourrait faire l’affaire, la plupart d’entre eux sont conçus pour être installés dans des environnements de bureau à température ambiante ou bien dans des salles informatiques qui bénéficient de conditions de fonctionnement optimales en termes de température, d’interférences ou bien de propreté (des ventilateurs de switches ne résisteraient pas à de fortes poussières par exemple).

Dans un environnement industriel ou bien extérieur, les switches vont être soumis à des conditions plus rudes : des températures très basses ou très hautes, des environnements poussiéreux, des interférences électromagnétiques de machines industrielles par exemple ou encore des vibrations. Tout ceci aurait un impact sur un switch standard et créerait des ralentissements ou des arrêts réguliers et des pannes du système.

Icon_ProductPage_FanlessDesign                                    Icon_ProductPage_Strong                                     Icon_ProductPage_Temperatures

Conçus pour les milieux hostiles

Les switches dits industriels ou bien durcis bénéficient tout d’abord de caractéristiques Icon_ProductPage_OfficiallyCertifiedphysiques particulières conçues pour résister en milieu hostile qui sont validés par des certifications spécifiques. Les Certifications les plus courantes concernant les tests environnementaux et d’indices de protection IP :

  • IEC 60068-2-27 : aptitude de l’objet à résister aux chocs
  • IEC 60068-2-32 : aptitude de l’objet résister aux chutes libres
  • IEC 60068-2-6 : aptitude de l’objet à résister aux vibrations
  • IP-30 : protection contre la pénétration de corps étranger solides plus grands que 2.5mm.

Ils bénéficient également de certification de sécurité :

  • Conformité UL60950-1, CE, FCC, NEMA-TS2 : norme des matériels de traitement de l’information alimentés par le réseau ou alimentés par batteries de TENSION ASSIGNES maximale égale à 600

Et de compatibilité électromagnétiques (CEM ):

  • FCC partie 15, EN 61000‑6‑2, EN 61000‑6‑4, EN 61000‑4‑2, ‑3, ‑4, ‑5, ‑6 pour garantir le fonctionnement dans un environnement électromagnétique sans produire eux-mêmes de perturbations électromagnétiques pouvant impacter les autres équipements

Une installation simplifiée

Icon_ProductPage_FastDeploymentLes préoccupations environnementales incluent également les problèmes de montage et d’alimentation. Les switches standards sont conçus pour une installation en armoire informatique 19 pouces ou bien posés sur un bureau. Les switches industriels utilisent des rail DIN pour un montage facilité dans des environnements industriels.

DIS-300G-12SW+8PSW+14PSW_A1_Image-L(Side)-Edit

Temps de cicatrisation minimal

Enfin, pour acheminer les données avec un maximum d’efficacité, les switches Ethernet standards utilisent plusieurs chemins possibles et, si l’un d’eux est trop encombré ou “coupé” le réseau se reconfigure automatiquement. Ce temps, appelé temps de cicatrisation nécessaire pour que le réseau achemine à nouveau les données, est évidemment un critère important dans les applications industrielles et, pour être efficace, doit être réduit à 20ms contrairement à une moyenne de 300ms à l’état de l’art du marché.

HighAvailabilityCe n’est pas aussi crucial dans un bureau – une page Web perdue et il suffit de cliquer sur le bouton d’actualisation. Dans une usine cependant, un petit problème pourrait se transformer en catastrophe: l’entreprise ne peut pas prendre le temps que quelqu’un remarque l’erreur et appuie manuellement sur un bouton. Ni même utiliser les systèmes de liens de secours classiques, trop lents à réagir à la coupure d’un des liens.

Si pour des questions de coûts, on peut être tenté d’opter pour des switches standards, le retour sur investissement sera réel avec les switches industriels qui sont conçus pour durer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :